07/01/2008

Parce que Taratata...

Parce que Taratata est une bonne émission et parce que Nagui et son équipe ont toujours l'art de me faire "kiffer" avec leurs découvertes musicales!!!

Cette semaine j'ai craqué sur un groupe de HIP-HOP français, je dirais, pendant Français du Britanique "Just Jack", le groupe "Hocus-Pocus" (originaire de Nantes).

Ici, rien à voir avec les NTM, Minister Amer, Faf Larage ou autres Fatal Bazooka! Hocus Pocus c'est plutôt un rap propre sur lui avec instruments sur scène et des discours fédérateurs (qui ressemble à certains moments à un certain Abd al Malik)! Ce groupe nous rappelle aussi "Alliance Ethnik" dans son HIP-HOP soigné, fin dans leurs fonds sonores, agréables dans leurs coeurs vocaux et avec le même esprit "Simple et Funky".

Bref, ils m'ont laissé sur le cul...

taratata hocuspocus

Autres Liens: 

MySpace: www.myspace.com/hocuspocushiphop

Autre Site: www.onandon-records.com/blog54/wordpressfr/

 

 

02/01/2008

Chantons Belge...

Dans ces moments de crise communautaire, voici une éclaircie qui nous vient de Flandre, Wallonie et Région Bruxelloise!

Une initiative bien originale que de faire chanter Maurane et Helmutt Lotti ensemble ou encore Kris Dane et Marka (et plain d'autres artistes) ensemble, sur une chanson de Jacques Brel "Voir un ami pleurer/Een vriend zien huilen" le tout dans leur langue respective ou dans la langue qui n'est pas la leur!

Jettez-y un oeil...

chantons Belge

www.metavec.be

18:07 Écrit par Oli dans Vu quelque part... | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : musique, belge |  Facebook |

03/07/2007

Couleur café

Humeur du moment:

couleur café photo

 

Me voilà de retour après quelques jours d’absences pour vous partager en quelques mots le plaisir que j’ai pris ces trois derniers jours à marcher, m’arrêter, m’asseoir, me coucher, me relever, re-marcher, manger, boire, regarder mais surtout écouter, applaudir, rêver, crier, danser et tout cela entouré de pas loin de 20.000 personnes !!! Et tout ça, où ça ? Pas très loin de chez moi, à Bruxelles !

J’ai bel et bien fait partie des nombreux chanceux qui étaient en possession du fameux passe donnant accès au célèbre festival : « COULEUR CAFE »

 

-          L’affiche : FORMIDABLE !!!! Si je vous dis : Manu Dibango (pour ouvrir le bal), UB40 (arfffff j’en rêvais !!!), Gotan Project, Rachid Taha, Yuri Buenaventura, Ziggy Marley, Cassius, Ayo (que de souvenirs), Johnny Clegg (toute ma jeunesse), The Roots (bien meilleur que je ne le pensais) et Sean Paul (ça ne chante pas, ça crie !!!)

-          L’affluence : plus de 20.000 personnes en moyenne et par jour !!! Et que de beau et même très beau monde !!!

-          L’organisation : Nikel, rien à y redire

-          L’incident : Samedi début de soirée, sur le coup de 19h, le site a du être évacué pour laisser place aux pompiers, policier et ambulanciers (arffff que d’uniformes, mmmmmm) qui ce sont empressés d’éteindre un incendie assez impressionnant et de sécurisé le site afin que nous puissions encore faire la fête !

 

Résultat des courses, ils vont devoir très certainement se farcir ma présence l’année prochaine et qui sait ma présence annuelle à ce qui risque d’être un de mes festivals préférés !!

 

A l’année prochaine !

 

Quelques liens :

 

Ayo

http://www.myspace.com/ayosound

 

Johnny Clegg

http://www.myspace.com/johnnycleggsavuka

http://www.dailymotion.com/video/x1omq_johnny-clegg-scatt...

http://www.dailymotion.com/video/xcssc_johnny-clegg-savuk...

 

UB40

http://www.myspace.com/ub40

 

Cassius

http://www.cassius.fm

18/04/2007

Saison concerts

Humeur du moment:

 

A croire que ce que j’ai déjà pu voir ne me rassasie pas encore, je parle ici de concerts…

Après cette saison déjà bien fournie…

 

Andrew Bird, Cirkus (Feat. Neneh Cherry), Nelly Furtado, Au revoir Simone, Corinne Bailey Rae, Ozark Henry, The Pipettes, Ayo, Venus, PhoenixJean-Louis Murat, Sean Lennon, Sarah Bettens

 

La suite de ma saison concerts reprend de plus belle..., au programme :

 

25/04 Tété au Bota

05/05 Just Jack – The Whitest Boy Alive – Alex Gopher – Kommode dans le cadre des Nuits du Bota

09/05 Peter Von Poehl dans le cadre des Nuits du Bota

11/05 « La Nuit Belge » avec The Tellers – The Van Jets – Mud Flow – Sharko – Joshua – Sioen… dans le cardre des Nuits du Bota

09/06 Zazie à Forest National

12-13/06 Les Rita Mitsouko au Botanique

20/06 Maurane au Cirque Royal

30/06 et 01/07 Couleur Café

21/07 Zoe – Laurent Voulzy – Renaud dans le cadre des Francofolies

22/07 Patrick Bruel dans le cadre des Francofolies

 

Du live, du live, du live… j’adore ça !!!

02/03/2007

Concert: Corinne Bailey Rae

Humeur du moment:

 

Ouiiiiiiiii, je sais bien, je vous néglige complètement !!! Tant de choses à penser, tant de choses à faire et plein d’activités aussi diverses les unes que les autres !

Dernière activité dont je voulais vous parler ici : Le concert de Corinne Bailey Rae que j’ai eu l’occasion d’aller applaudir à l’AB (Ancienne Belgique) à Bruxelles samedi dernier…

corinnebaileyrae

 

« Il n'est pas nécessaire de se fier à sa gueule d'ange et à sa fragilité apparente : Corinne Bailey Rae est avant tout décrite comme une artiste entêtée ! Et c'est tant mieux, puisque sa détermination lui a permis de signer avec le géant EMI en 2005 pour concrétiser ses rêves de petite fille. Après la parution de l'EP bien nommé Like a star, elle revient avec un premier véritable album, né de sa passion pour la musique et de ses premières expériences dans les chorales d'église dans la ville de Leeds, dont elle est originaire. »

 

Que du plaisir comme dirait l’autre, malgré une chaleur étouffante qui aurait provoqué bien des malaises… un vent de fraîcheur a bel et bien soufflé sur la très belle salle de l’ancienne Belgique…

Car la jeune Anglaise démontre qu'elle sait réunir tous les éléments nécessaires à la beauté d'une chanson : des textes un peu sentimentaux et chimériques, des musiques à la fois très sobres et dynamiques et surtout une voix à faire pâlir les plus grandes ! Elle m’a fait penser quelque part à Ayo que j’ai eu l’occasion d’aller voir au Botanique (souvenez vous… http://paume.skynetblogs.be/post/3828389/contact-488...)

Du pur bonheur !!!

 

Site Officiel : www.corinnebaileyrae.fr

MySpace : www.myspace.com/corinnebaileyrae

A voir ici aussi : www.dailymotion.com/visited/search/corinne%2Bbailey%2Brae/1

 

 

La première partie, excellente elle, aussi avec le très charmant Jack Savoretti à côté de qui j’ai passé une grosse partie du concert !!!

 

MySpace : www.myspace.com/jacksavoretti

19/12/2006

Contact 525

Humeur du moment:

sarahbettens

 Après avoir été applaudir cette année Clarika, Leela James, Raul Midon, Marie Warnant, Lio, Olivia Ruiz, Amel Bent, Pauline Croze, Louis Bertignac, Mickey 3D, Raphaël, Anne Pierlè, Vincent Venet, Julien Clerc, Marc Lavoine, Katerine, Cali, Jean-Louis Aubert, Samir Baris, Tété, Ayo, Phoenix et Jean-Louis Murat

 

Hier soir ce fut mon dernier concert de l’année ! J’ai eu le privilège (payant quand même) d’assister au concert de Sarah Bettens  (ex-membre du groupe belge K's Choice) à l’Ancienne Belgique! A mon grand étonnement, en arrivant dans la salle, des tribunes avaient été installées pour l’occasion ! Donc contrairement à ce que je pensais, plutôt que d’assister à un véritable concert rock j’allais plutôt assister à ma plus agréable des surprises à un concert acoustique !

 

En effet Sarah Bettens commença son concert par une chanson a capella puis s’en suivit une flopée de chansons guitare-voix ou piano-voix… Un véritable régal, une voix inégalable qu’on reconnaîtrait parmi mille et je n’exagère pas !!! Du pur plaisir… Je ne suis pas prêt de l’oublier d’aussi tôt…

 

Merci Sarah

 

Site officiel : http://www.sarahbettens.com

 

Sarah Bettens – Not An Addict Live

http://www.youtube.com/watch?v=AyFgC0XVAlk

 

Sarah Bettens – Not An Addict avec Kyo

http://www.youtube.com/watch?v=LhZRD9MFXHs

 

 K’s Choice – Believe

http://www.youtube.com/watch?v=lvs1Vbgc6pI

14/11/2006

Contact 500

Humeur du moment:

 

J’y suis allé, je les ai vus et je les ai adorés…

 

Je vous parle du groupe Phœnix que j’ai eu l’occasion d’aller applaudir hier soir à l’Ancienne Belgique à Bruxelles

Si pour beaucoup le groupe semble inconnu aux premiers abords, il vous suffit d’écouter leur premier gros tube pour vous dire « Bein oui, je connais », je vous parle ici du morceau « If I Ever Feel Better » titre de leur premier album…

En tous cas, concert plus qu’agréable et bien plus rock que ce que je pensais, ce qui ne fut pas pour me déplaire !!! Certainement un des concerts les plus rocks que j’ai vu jusqu’à présent !!!

 

Si les groupes versaillais sont à leurs débuts, boudés par les charts français, ils s’exportent généralement plutôt bien à l'échelle internationale : c’est le cas d’Etienne de Crécy et de Air, dont la French Touch sonore à d’abord défrayé la chronique Outre Manche, mais aussi de Phœnix, dont la pop mâtinée d’électro a fait fureur dès sa première sortie dans les bacs hors des frontières hexagonales. Depuis, le groupe a su aussi s’imposer avec brio en France…
Les futurs membres de Phœnix, Deck D’Arcy (basse), Thomas Mars Jr (chant) et Christian Mozzalai (guitare), se sont rencontrés sur les bancs du collège et fondent leur premier groupe en 1991, lorsqu’ils débarquent au lycée Hoche, à Versailles. Quelques années plus tard, le frangin de Christian, Laurent Broncowitz (seconde guitare), vient compléter la formation qui prendra le nom de Phœnix en l’an 1997. La même année, Phœnix crée son propre label, Ghetto Blaster afin d’éditer leur premier deux titres, « Party Time ».


En 2000, Phœnix publie alors une première galette intitulée « United », et composée entièrement en anglais. En effet, pas question pour le groupe d’utiliser une seule seconde leur langue maternelle, qu’il ne trouve pas assez adaptée à leur son résolument anglo-saxon. Néanmoins, les quatre compères trouvent quand même quelques sources d’inspirations dans le registre francophone en la personne de Serge Gainsbourg notamment ou Voulzy.

« United » marche du tonnerre en Grande Bretagne, aux States, mais aussi dans le reste de l’Europe, tandis qu’en France, tout le monde se plaît à descendre en flèche Thomas Mars Jr et sa bande. Les critiques fusent : "musique californienne", "gosses de riches", "disque d'agrément" ou "pop d'ameublement" selon le quotidien Libération en juin 2000. Ainsi, les titres de Phœnix se sont retrouvés très vite taxés de simples morceaux faciles écrits par des friqués pour d'autres friqué(e)s...


Cependant, les mauvaises critiques n’empêchent pas le groupe de persévérer, loin de là : après avoir écumé les salles de concerts des pays admirateurs de leur musique, Phœnix se retrouve sur la bande originale du film «
Lost in Translation » de Sofia Coppola, puis sur la B-O de « XXL » des frères Farrelly.

En 2003, Phœnix retourne ensuite en studio pour enregistrer leur deuxième album, « Alphabetical », qui sort en mars 2004. C’est le carton pour Phœnix qui est célébré par toute la critique spécialisée, et par les médias français notamment. Réalisé par Tony Hoffer, producteur génial qui a officié auprès de Beck et Air entre autres, cet excellent second opus qui oscille brillamment entre pop 70’s, électro, folk, hip hop et funk
, permet au groupe d’atteindre la consécration et de mettre à ses pieds un très vaste public. Aujourd’hui, en France comme ailleurs, toute la presse branchée ne jure plus désormais que par Phœnix.

En 2006, Phœnix fait de nouveau faire beaucoup parler de lui puisque le groupe a sorti en mai un troisième album, « It’s Never Been Like That ».

Très autobiographique, le troisième album du groupe français porte bien son nom puisque les dix morceaux qu'il contient donnent à voir une nouvelle facette de Phœnix… plus rock que les albums précédents, avec une composition différente des opus précédents mais avec la patte "Phœnix", reconnaissable entre toutes.

 

Site officiel : www.wearephoenix.com

16/10/2006

Contact 479

Humeur du moment:

 

Deuxième concert et certainement un de ceux que j’attends le plus…

TETE_205

Tété est un chanteur à part dans le paysage de la chanson française. Comme Corneille, il est d’origine africaine (son père est sénégalais et Tété est né à Dakar le 25 juillet 1975) et comme lui, la France l’a adopté. Français par sa mère, martiniquaise, Tété n’a que deux ans lorsqu’il arrive à Bordeaux. Il quitte pourtant bien vite le sud-ouest de la France car ses parents divorcent, une fêlure qui marquera sans doute les thèmes de ses chansons, pétries d’humour et d’une sensibilité à fleur de peau.

Sa mère lui fait découvrir très jeune le jazz, Bob Dylan et les Beatles dont on sent, surtout pour ces derniers, une vraie influence dans ses chansons. Sa mère lui offre d’ailleurs, à 15 ans, sa première guitare sèche. Tété ne lâchera plus cet instrument qui tintera d’une coloration « folk » la plupart de ses albums même si à l’époque, il écoute également beaucoup de hip-hop.

Il sort en 1999 une première démo de quatre titres intitulée « Préambule ». Il signe en 2000 un vrai contrat avec un label et son premier album, « l’air de rien », rencontre un énorme succès, aussi bien public que professionnel. Il faut dire que Tété n’a pas attendu le succès. Les promos ne sont pas pour lui une fin en soi et c’est sur scène qu’il s’est rôdé et a su conquérir un public, fidèle et conquis par son univers tendre et caustique. Il aime à brosser les portraits de ses rencontres, de ses amours ou de ses « envies », entre pop et blues, entre vague à l’âme et sourire au bord des lèvres, ce qui donne « Une bonne paire de claques » à la chanson française. Pour faire profiter un maximum de gens de ses prestations scéniques, « Par Monts et Vallons », un album live, sort en 2003. Très vite, Tété part en studio et enregistre un nouvel album, plus recherché dans les arrangements, influence du groupe Les Valentins, venu l’aider, oblige. Ce sera l’excellent « A la faveur de l’automne » qui devient pour Tété, et oui, déjà, l’album de la consécration.

Tété nous revient ces dernier jours avec son troisième album, « Le sacre des Lemmings et autres contes de la lisière »… Pour ce 3ème album, il nous emmène dans un véritable périple musical beaucoup plus varié et abouti musicalement que ses prédécesseurs. "Le Sacre des Lemmings" consacre le style unique d'un artiste fin, distingué et attachant. Comme dans le 1er titre extrait de l’album "Fils de Cham", seul Tété sait élaborer des textes si ciselés et aux multiples niveaux de lectures.

 

 

Site officiel : www.teteonline.com

Blog de Tété : www.tete-leblog.com

Tété en Vidéo : www.youtube.com/watch?v=wf1T30MTcJk

                           www.youtube.com/watch?v=oEIqUJe10sQ

Tété – A la faveur de l’automne à télécharger ICI

12/10/2006

Contact 476

Humeur du moment:

 

Allez, c’est parti… ma tournée des concerts débute cette semaine !!!

Au programme d’ici fin décembre :

 

14/10  The Pipettes au Botanique

19/10  Tété +  Samir Baris en première partie au Botanique

22/10  Cirkus Feat Neneh Cherry au Botanique

27/10  Ayo au Botanique

13/11  Phoenix à l’Ancienne Belgique

06/12  Jean-Louis Murat au Botanique

18/12  Sarah Bettens à l’Ancienne Belgique

 

Viiiiiiiiiiiiiite que ça commence, j’ai envie de vibrer !!!!

12:46 Écrit par Oli dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : musique, concerts, programme |  Facebook |

10/10/2006

Contact 473

Humeur du moment:

DeepForest-Essence

 Une envie de revenir quelques années en arrière… près de 15 ans à vrai dire !

Une envie de me plonger dans ces chants pygmées et mélanésiens qui vous font voyager à travers la forêt amazonienne !

 

Originaires du nord de la France, Michael Sanchez et Eric Mouquet, alias Deep Forest, furent des pionniers en matière de musique électronique. En 1992 paraît leur premier album éponyme dont est extrait " Sweet Lullaby " (générique des produits Ushuaïa), qui offre une savante orchestration de mélodies de chants traditionnels mêlés à des rythmes électroniques modernes. Ce titre de world music d’un genre nouveau enthousiasme rapidement le public en France et ne tarde pas à s’imposer dans le monde. Quelques mois après la sortie du disque, Deep Forest sera même nominé lors des Grammy Awards Américains, récompense ultime pour un jeune groupe français.

 

Site officiel : www.michelsanchez.com

 

A télécharger ICI

01/10/2006

 Contact 469

Humeur du moment:

matt wertz1

 

Un mec, une gratte, une voix !

 

Matt Wertz reste dans la lignée des Gavin DeGraw, Ben Folds, Jars of Clay, Teddy Geiger, Marc Broussard, …

Ces artistes peu connus du grand public mais qui ont tout pour être connus et reconnus !

Dans le cas de Matt Wertz, c’est sa voix, son style un peu folk, un peu pop-country… des interprétations bien à lui !

Des chansons qui ne sont pas spécialement pré formatées pour être des tubes… tout est dans la sincérité, dans la pureté des interprétations pour ce genre d’artistes !

 

A découvrir…

 

Matt  Wertz – Everything’s right à télécharger ICI

 

Site officiel : www.mattwertz.com

21:51 Écrit par Oli dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mec, gratte, voix, musique, pop-rock, folk |  Facebook |

23/09/2006

Contact 461

Humeur du moment:

On connaît Leah Andreone grâce à son hit It's allright, It's ok, sorti en 1997. Cette Californienne est née en 1972 à San Diego. Dès son plus jeune âge, la musique compte énormément pour elle. Elle apprend à jouer sur les instruments qui trainent chez ses parents. A l'âge de dix ans, elle chante dans le groupe de sa grande soeur. A seize, elle possède son propre groupe. Ses parents la poussent alors à poursuivre une carrière musicale. Elle dit alors admirer la voix d'Aretha Franklin, les compositions d'Elvis Costello et de John Lennon et le son de Nine Inch Nails. Elle part ensuite à Los Angeles pour trouver un label. Après des années des galères, c'est en écoutant parler les patrons d'un label assis à côté d'elle dans un restaurant, qu'elle booste sa carrière. Elle leur remet une cassette et très rapidement elle commence l'enregistrement de son premier disque. C'est comme ça qu'est né l'album Veiled en 1996. Sur son deuxième album sorti en 1998, Alchemy, elle mélange aussi bien des sons rock, pop avec des mélodies flamenco, jazz ou funk. Elle a d'ailleurs collaboré pour cet album avec John Lowery, le guitariste de Marilyn Manson et de K.D.Lang. On a pu également l'entendre sur la BO de Speed 2.

 

Site officiel : www.leahandreone.com

14/09/2006

Contact 457

Humeur du moment:

Télépopmusik est le fruit l’association de trois musiciens passionnés de musique électronique. Issus de formations musicales éclectiques, chacun des membres a su trouver sa place au sein du groupe. Fabrice Dumont se charge de l’écriture et des arrangements, Stephan Haeri, ingénieur du son de formation, crée les ambiances sonores, quant à Christophe Hétier, Dj à ses heures, il s’occupe de la finition et scratche les morceaux.
Dans les années 90, les Télépopmusik composent leur premier titre " Sonic 75 " qui paraît sur une compilation. L’accueil est chaleureux et le trio prend de l’assurance. Ils présentent ensuite avec succès leur titre " Breathe ", le premier extrait de l’album " Genetic world " (que je vous conseille vivement). Le trio parisien élabore une musique pop électronique enrichie d’inspiration hip-hop, jazz et house.

 

Site officiel : www.telepopmusik.fr

27/08/2006

Contact 448

Humeur du moment:

 

Prenez une pincée de jazz, une pincée d'alt-country, ajoutez un filet de Damien Rice, mélangez le avec un peu d’Amos Lee.. Faites cuire ensuite le tout à rythme doux dans une grosse marmitte d'émotion. Une fois que vous commencez à fondre, versez quelques gouttes de divines mélodies et une ou deux cuillérées acoustiques... voilà c'est prêt, vous pouvez maintenant déguster un chanteur originaire du Mississipi Sanders Bohlke et son album du même nom. Certains disent même : « Si Ben Harper et Stevie Wonder avaient un fils, il serait Sanders Bohlke » !!! Tout simplement indispensable à vos papilles auditives !

Site officiel : www.sandersbohlke.com

 

(Source : Blog d’Eric Boisson… voir liens colonne de gauche)

01/08/2006

Contact 432

Humeur du moment:

 

Après avoir entendu (André Manoukian parlant de Christophe Willem lors de sa première audition) et lu à différents endroits l’expression « Lo-Fi », j’ai voulu me renseigner sur le sujet !

Alors pour les incultes comme moi…

 

Dis Papa, c’est quoi le Lo-Fi ?

 

Vous avez du le remarquer, la mode du « crade » revient de plus en plus fort : jeans troués ou délavés, vestes empruntées à son papy, voire à sa mémé et j’en passe. Pourquoi cette envie de « pas clean », de froissé, de déglingué ?

Parce que le lisse c’est emmerdant (et c’est le cas pour tout !!!!). A force de vouloir créer un modèle pour tout, on finit par se rendre compte que la perfection n’existe que dans les pubs. Et c’est vrai. D’ailleurs les publicitaires l’ont bien compris. Prenez par exemple les affiches pour un savon « qui vous rend la peau lisse et douce » qu’on pouvait voir dans le métro. On y voyait des femmes rondes, fines ou âgées au lieu de la traditionnelle « bimbo ». Ce n’est pas du Lo-Fi mais presque…

 

Mais quel rapport avec la musique ou la remarque d’André Manoukian ???

 

L’esprit ou plutôt la créativité n’est plus vraiment légion dans nos bacs ces derniers temps (même si j’aime ça… dixit Amel Bent et tant d’autres)! On sent un véritable appauvrissement culturel avec cet impression de tourner en rond, d’entendre toujours les mêmes choses, de retrouver les mêmes tubes pré formatés (voir le flop de Magalie Vaé, dernière gagnante de la Star Academie 5).

Le Lo-Fi se veut justement dénué de conventions véritables. Il est dans l’âme un mouvement totalement underground, donc ouvert ! Lo-Fi veut dire basse fidélité

Le pur Lo-Fi est crade, vivant, spontané aussi, un peu déjanté également ! Un bon exemple est celui du musicien qui s’enregistre chez lui en jouant sa musique avec tout ce qu’il trouve ! L’esprit Roots en quelque sorte… (voir mon post sur Cody ChesnuTT)

On note ces derniers temps un net retour aux sources, avec la résurgence de sons typés « d’époque », autant dans la construction des morceaux que dans leur ambiance… Mais le Lo-Fi actuel n’est plus uniquement un retour au sources, c’est une modernisation de l’ancien. On utilise de plus en plus de filtres sonores pour « salir » le son, le rendre plus humain.

 

En bref, le « Lo-Fi » est un tout ! Il y a l’art Lo-Fi, des fringues Lo-Fi, de la musique Lo-Fi, etc etc etc Sa philosophie est minimaliste et ne cherche pas à cacher ses imperfections, il en est fier !!!

 

Bon, j’espère avoir éclairé certains sur cette expression… Comme quoi André Manoukian ne dit pas que des conneries quand il se lance dans ses élucubrations

 

(Source : www.vinylunity.com)

27/07/2006

Contact 430

Humeur du moment:

 

De retour des Francofolies de Spa (http://www.francofolies.be) mais complètement HS…

Je ne me doutais pas que j’allais me retrouver dans cet état là !

Mais que de bons souvenirs déjà ! Je ne sais même pas par quoi commencer…

Allez, je me lance…

 

Jour 1 :

 

Une confirmation, Pauline Croze (http://www.paulinecroze.com) n’a rien perdu de ses charmes,  Samir Barris (http://www.samirbarris.com) que je n’ai pas assez vu que pour émettre un jugement objectif, Youri Buenaventura (http://yuribuenaventura.artistes.universalmusic.fr) très latino… mais vraiment pas ma tasse de thé !!! Patxi Garat (http://www.patxi.fr) ex de la Starac 3 public très jeune… à découvrir malgré tout et puis... qu’il est agréable de pouvoir croiser son sourire à plus d’une reprise sur Scène, dans une salle d’interview ou au détour d’un café pour un concert quasi privé ensuite, Louis Bertignac (http://www.bertignac.com)  malgré son lot de reprises… une belle surprise lui aussi enfin Katerine (http://www.katerine-website.com) déluré, déjanté, électro, très certainement un de mes gros coups de cœurs…

 

Jour 2 :

 

Dasybox et Blankass très rock et pas ce que je préfère, Axel Bauer (http://www.axelbauer.com) une déception à mes yeux malheureusement, Mickey 3D (http://www.mickey3d.com/main.htm) un groupe plein d’humour et une bonne découverte et enfin Raphaël (http://www.raphael.fm) pour lequel j'ai été agréablement surpris… moins endormant que je ne le pensais !!!

 

Jour 3 :

 

 

Lau (http://www.lau-music.be)... une découverte (encore une), Anne Pierlé & White Velvet (http://www.anpierle.net) … une autre découverte assez spéciale je dois dire, Olivia Ruiz (http://www.olivia-ruiz.com)... une confirmation et enfin Vincent Venet (http://www.vincentvenet.com) qui a réussi à faire sauter sur place tout « le village Francofou », une bonne surprise en somme !

 

Jour 4 :

 

Deux concerts et pas des moindres… Un concert plein d’émotion qui a réussi à en faire pleurer plus d’un… Julien Clerc (http://www.julienclerc.com)! Il nous a refait ce qu’il a fait de mieux durant sa carrière… les classiques qui ont bercé notre enfance ! Que du bon !

Et puis Marc Lavoine (http://marclavoine.artistes.universalmusic.fr) certainement mon artiste préféré en France ! Toujours aussi bon et aussi généreux sur scène… Du pure bonheur malgré la drache nationale qui nous tombait dessus… on est rentrés trempés mais heureux… Et c’est ce qui compte !!!

 

Jour 5 :

 

A coup sur le jour de trop pour moi !

Je suis resté complètement amorphe ce jour là ! Pas moyen de faire grand-chose de moi ! Je me suis laissé guider par la foule ! L’après-midi a été dure à supporter, un carré de verdure pour m’y coucher m’aurait suffit… Ce qui ne m’a pas empêché de profiter de la bonne humeur du « El Tatoo Del Tigre » (http://www.eltattoodeltigre.com)... Mambo Big Band assez impressionnant ! Puis ce fut parti pour une franche déconnade avec Skaira et les Poulycrocs accompagnés de deux guest stars (Lou et les Hollywood Bananas et le Grand Jojo) ! Nous avons ensuite pris la direction de la scène Pierre Rapsat pour y applaudir Cali (http://www.cali-menteur.com)... Une véritable bête de scène, grand spécialiste du « Stage Diving »… mon plus gros coup de cœur assurément ! Cette petite semaine de concerts s’est terminée par la prestation de Jean-Louis Aubert (http://jeanlouisaubert.emi-artistes.biz) … égal à l’image que je m’en étais fait ! Un bon moment tout simplement…

 

Un w-e tout en découvertes... (je sais je me répète, ça doit être l'âge)  

 

On remet ça à l’année prochaine ???

08:41 Écrit par Oli dans Musique | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : francofolies, musique, concert |  Facebook |

18/07/2006

Contact 429

Humeur du moment:

 

En vacances… parti me ressourcer en musique à Spa et revenir peut-être un peu fou, mais avec des souvenirs plein la tête !!!

 

16/05/2006

Contact 373

Humeur du moment:

 

Le chanteur et pianiste Ben Folds voit le jour le 12 septembre 1966 à Winston-Salem, en Caroline du Nord. Même s’il fait partie de plusieurs groupes alors qu’il est à l’école secondaire, ce n’est qu’à la fin des années 80 que sa carrière prend son véritable envol quand il est bassiste de Majosha. Par la suite, il démontre son talent pour de nombreux instruments en agissant comme musicien de studio alors qu’il vit à Nashville.

Il s’installe ensuite à New York où il signe un contrat d’édition avec Sony Music. Il retourne toutefois en Caroline du Nord où il fonde Ben Folds Five en 1994. À une époque où les groupes font du rock avec distorsion, le trio se démarque par l’absence de guitare. Outre Folds, le groupe est composé du bassiste Robert Sledge et du batteur Darren Jessee. Le nom de la formation commence rapidement à circuler en raison de ses prestations énergiques qui lui valent éventuellement un contrat avec l’étiquette indépendante Caroline Records. Un premier album éponyme

est lancé en 1995.

 

Le groupe commence à attirer de plus en plus l’attention en tournant à MTV et en se produisant inlassablement aux quatre coins des USA. Lancé en 1997 chez Epic, « Whatever and Ever Amen » est qualifié par plusieurs de parfait. L’écriture présente des signes évidents de progrès de même que la composition musicale. C’est la ballade « Brick » qui permet au groupe de vraiment éclater au grand jour. Contrairement aux autres compositions plutôt enjouées, elle s’affiche sous le signe de la mélancolie. Le simple met plusieurs mois à s’établir et pendant ce temps, le groupe part en tournée.

Ben Folds sort ensuite un premier album solo « Volume 1 », puis en 2002, Folds lance l’album live « Ben Folds Live » et revient encore une fois en solo avec «Songs for Silverman » en 2005 !

 

Site officiel : www.benfolds.com

11/04/2006

Contact 349

Humeur du moment:

 

Aaaaaaaaaah je sais que ça va en faire chier (oups !) certains

Mais j’y suis enfin arrivé… Merci Nanou (http://lafeeclochette.skynetblogs.be)!!!!

Il y a enfin un peu de musique sur ce blog !

Je tâcherai d’y mettre des artistes qui me font vibrer

Le premier que je mets ici à l’écoute est Donny Hathaway avec « A Song for You »…

Cette chanson est toute particulière pour moi du fait que, tout style de musique confondus, c’est ma chanson préférée !

Il y a de ces chansons qui vous font vibrer, qui vous font pleurer, qui vous font dresser les poils sur les bras, qui vous font frissonner et cette chanson en fait partie…

 

Donny Hathaway

 

Voilà bien un artiste méconnu. Injustement. Sa voix et ses textes donnèrent à la musique des années 1970 son timbre et un sens certain. Avec Wonder et Gaye, Hathaway est sans doute l’un des chanteurs qui inspira le plus profondément les générations suivantes. Un  homme à la carrière fulgurante et qui s’éteignit 15 étages en contrebas de sa chambre d’hôtel new-yorkaise le 13 janvier 1979.

 

Lien :  http://www.artelio.org/art.php3?id_article=1059