17/07/2008

Hier, journée de merde, mais c'est les vacances maintenant...

francofolies
Y a des jours comme ça où rien ne va! J'avais pourtant vu par hasard mon horoscope qui m'indiquait quasi que des choses positives...

A peine arrivé au boulot, c'est gaffes sur gaffes, je ne rentrerai pas dans les détails, mais le ponpon fut durant le temps de midi où mon chef dans sa maladresse non légendaire renversa son verre de coca sur les genoux... je me suis retrouvé avec un pantalon de costume trempé et collant! Je me suis empressé de le frotter avec des serviettes en papier, ce qui a agravé mon cas, vu que ça a créé des bouloches! Ensuite le boulot me força a faire des "minutes sup'"!

Arrivé chez moi, j'apprend que Thib' annule notre soirée, ayant trop la poisse, je n'ai pas voulu en rajouter, je suis donc resté chez moi pour une bonne petite soirée en tête à tête avec ma télé! Au programme un petit souper tartine, un thé des Fakirs (thé épicé avec un zeste de pamplemousse du Palais des Thés) et 3h avec Ray Cokes (sa dernière télé française disait-il, ses dieux en quelque sorte) aux Francof's de la Rochelle, histoire d'avoir un avant goût de ce qui m'attend durant les 5 premiers jours!

Maintenant me voilà quasi prêt à partir direction Liège et ensuite Spa, pour aller vibrer pendant 5 jours au son de la francophonie. Au programme ce jeudi:

Hocus Pocus (en écoute sur ce blog), Arid ou Sébastien Tellier (va falloir faire des choix), Aaron ou Vincent Baguian et enfin Superlux!

Je vais essayer de vous tenir au courant des festivités pour les jours à venir (le pire c'est que je ne sais même pas s'il y a encore qqun qui me lit ici, arffff)

10:21 Écrit par Oli dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : francofolies, spa, vacances, boulot |  Facebook |

Commentaires

si si mais on attendait justement des news, ça faisait longtemps;)

Bonne francof et à très vite

Écrit par : englishbob | 17/07/2008

oui oui Je viens régulièrement jeter un coup d'oeil à tes humeurs et "coup de gueule" - bon festival à Spa

Écrit par : Alain Lge | 17/07/2008

Les commentaires sont fermés.